Ma peur des araignées m’a presque coûté la vie

Views: 188386 | Likes: 7604 | Dislikes: 286 | 2019-01-11 14:00:00 |
★ Abonnez-vous à notre chaîne : https://bit.ly/2NUSEuN

Voici Mike, et il a un petit problème que tu connais peut-être. Il est arachnophobe, ce qui veut dire qu’il est terrifié par les araignées. Rien que le mot « araignée » lui donne la chair de poule s’il le dit à voix haute. Pourtant, il a appris à vivre avec sa phobie après un épisode dangereux.

Mike a peur des araignées depuis tout petit. Certaines personnes avec la même phobie expliquent qu’une mésaventure dans leur passé avec une araignée a déclenché leur peur, souvent après avoir été piqué par une araignée. Mais ce n’est pas ce qui s’est passé avec Mike. Sa phobie est complètement irrationnelle ; c’est plus fort que la « peur » habituelle que beaucoup éprouvent – c’est un problème psychologique. Quand il voit une araignée, il ne crie pas, ne sursaute pas ou ne s’enfuit pas, rien de tout ça. Mike s’immobilise et ne peut plus bouger un muscle, ni crier ou même respirer. Il regarde juste l’horrible créature bouger, avec ses yeux remplis de terreur et son cœur battant à dix mille. C’est plus qu’une peur ordinaire, ça relève plus de la paralysie ou du choc.

Mike espérait qu’on l’aurait préparé pour vivre dans un monde plein d’araignées quand il était enfant. Dès qu’il entrait dans une pièce ou s’asseyait quelque part, il leur demandait d’observer chaque mètre carré pour vérifier qu’il n’y ait pas d’araignée dans un périmètre de 10 mètres autour de lui. C’était long et pénible, mais ses parents étaient prêts à tout pour le mettre à l’aise. Parfois, il se dit que tout serait allé mieux s’ils lui avaient dit d’arrêter d’être terrifié et de se reprendre. Peut-être qu’alors, les araignées hypothétiques dont il a peur n’auraient pas pris une si grande importance dans sa vie. Mike ne peut pas leur en vouloir bien sûr – peut-être que sa phobie est innée, qui sait. Mais aujourd’hui, il a toujours besoin de vérifier ses environs. Il ne peut pas regarder de photos ou de vidéos d’araignées, même les moins effrayantes ou alors il se retrouve au bord des larmes ou au bord de l’évanouissement.

Le pire, c’est qu’une fois à l’école, il a malencontreusement révélé son secret en voyant une araignée près de lui et… eh bien tu sais, il a déjà expliqué. Mais les petites brutes de l’école ont vu ce qui s’était passé et ils ont trouvé son problème très drôle. Une fois, l’un d’eux a trouvé une araignée particulièrement grosse et lui a jeté dessus. Une autre fois, ils ont vu une vidéo d’un petit chien habillé comme une araignée qui courait vers des inconnus, et ils ont décidé de faire la même chose. Ils ont trouvé un teckel, l’ont habillé comme une horrible araignée à poils et l’ont lâché vers lui quand il s’y attendait le moins. Bien sûr, ils ont trouvé ça drôle, alors que Mike a failli avoir une crise cardiaque à seulement 14 ans.
Il en a parlé à son père, qui lui a dit qu’au lieu de se battre contre ces garçons, il devrait se battre contre sa phobie. Il lui a dit d’essayer la thérapie d’exposition, ce truc où ils t’habituent à l’objet de ta peur en augmentant petit à petit ton contact avec : d’abord en voyant des photos d’une araignée, puis en regardant des vidéos, puis en regardant une vraie araignée, et enfin en en tenant une dans ses mains.

A ce moment-là, son père lui apprenait à conduire. Un jour, son père était assis sur le siège passager et Mike conduisait à vitesse moyenne dans une longue rue déserte. Tout avait l’air sous contrôle, rien ne pouvait mal se passer jusqu’à ce que… jusqu’à ce que Mike voie une énorme araignée sur son pare-brise – à l’intérieur, de son côté ! Il a paniqué, a tourné le volant à gauche, a traversé la voie opposée et il approchait très vite d’un énorme arbre ! Il ne se souvient pas de ce que son père a fait, mais il a réussi à arrêter la voiture pile devant. Alors qu’ils reprenaient leur souffle, son père lui a dit d’une voix tremblante : « Tu ne veux toujours pas essayer la thérapie ? » A ce moment, il a compris qu’on pouvait survivre à une phobie si elle ne concernait que soi, mais quand tu ne peux pas la contrôler, cela devient aussi dangereux pour les autres.

Mike a commencé la thérapie il y a quelques semaines, et ça va assez doucement. Cependant, il est déjà capable de regarder des photos d’araignées et peut même regarder des vidéos des plus mignonnes, comme des araignées qui sautent. C’est beaucoup de travail et c’est très stressant, mais son père lui a promis une récompense quand il aura tout terminé. Mike a toujours rêvé d’aller en Australie mais… tu sais. Une personne qui a peur des araignées ne devrait sans doute pas aller en Australie. Mais son père lui a dit que quand il aura fini, il emmènerait toute la famille là-bas, et c’est une motivation assez forte. En plus, Mike a hâte de voir les têtes de ses harceleurs quand ils réaliseront qu’il n’a plus peur des araignées!

Musique de Epidemic Sound: https://www.epidemicsound.com

source